Tram

Le matin. Je regarde les gosses d’une classe de primaire installés un peu partout sur les sièges tandis qu’un jeune homme, manifestement écolo, s’apprête à descendre du tram avec un gros sac en pure toile de jute et un joli slogan. Je me demande ce qu’il y a à l’intérieur.

TER Marseille- La Garde

C’est le matin, vers 9 h, je suis assis avec mon bouquin, seul, dans le wagon. Le temps maussade ne donne pas envie de s’intéresser au paysage. Plongé dans Le Passage de Justin Cronin, je ne l’entends pas arriver, je ne la vois pas s’assoir ni s’allonger. Quand je lève la tête, en entendant le nom de ma destination dans le haut-parleur, je vois ce que vous voyez sur la photo.
PS : regarder sur un véritable écran, pas sur un téléphone.

Place Père Pierre Saisse

Difficile à dire, n’est-ce pas ? Une petite place entre la rue du Petit Puits et la rue du Panier, au cœur du vieux Marseille. Je suis d’abord séduit par les couleurs et puis il est là, assis, tranquille, un ballon de foot à ses pieds. Un peu rêveur, il doit attendre se copains.

Pointe Rouge

Le samedi 8 mai, c’est la régate aviron de l’ASPTT à la Pointe Rouge. Je profite de mes allers retours pour photographier le public assis sur la digue du large. Là, posté derrière les gens, je fais un petit bruit de bouche pour attirer l’attention du gros chien. Ça marche au-delà de mes espérances.