Parc du Palais Longchamp

Milieu de matinée en semaine, atmosphère tranquille, peu de monde, grand calme. Je tourne un moment autour du bonhomme en rouge qui fait du Taï chi chuan ou du Chi gong. De temps à autre, très zen, il jette un coup d’œil vers moi. Malgré la lenteur de ses gestes, je ne parviens pas à capter un beau mouvement. Heureusement arrive un cantonnier très affairé et peu préoccupé du gymnaste. Une jolie paire.

Major

Vendredi 8 octobre 2021, 11 h du matin, quelques centaines de supporters de l’Olympique de Marseille arrivent en chantant devant la Major avec drapeaux, écharpes et feux de Bengale pour rendre un dernier hommage à celui qu’ils appellent le « Boss », Bernard Tapie. La petite dame à lunettes, en bas à droite de l’image (et deuxième photo), voyant que je la photographie, s’approche de moi et me dit avec émotion : « Monsieur, je dois vous dire que mon fils est né un 26 mai. » Elle ne me précise pas l’année. Le 26 mai 1993 c’est le jour où Basile Boli a envoyé le ballon de la tête dans les filets de l’AC-Milan et l’OM sur le toit de l’Europe. Amen.

Canebière

Fin de journée en bas de la Canebière. Ces adolescentes sont très occupées à se montrer des photos sur leurs téléphones. Arrive dans mon dos un jeune type qui passe près d’elles sans s’arrêter. Il leur dit quelque chose que je n’entends pas, se retourne deux pas plus loin, souriant. Les filles semblent sceptiques.

Saint Cyr-Les Lecques

En déambulant sur la promenade au bord de mer, je découvre ce couple plein de couleurs. Je ne réfléchis pas, j’appuie sur le déclencheur. En revanche avant de poster, j’hésite un moment parce que ces deux-là me font penser aux sujets que privilégie le photographe Martin Parr dans « Petite planète » et bien d’autres ouvrages sarcastiques et moqueurs. Ce n’est pas trop mon rayon et pourtant je ne résiste pas au plaisir de vous montrer ces séniors tout en couleur et à l’aise sur leur banc. Nobody’s perfect.

Boulevard Périer

C’est un café au croisement de la rue Paradis et du boulevard Périer avec une terrasse accueillante et une petite fontaine à proximité. Quand un client est concentré sur l’écran de son téléphone, le photographe peut attendre un pigeon pour compléter le tableau.