Chambord (cinéma)

En patientant avant la séance. Un cliché qui résume notre époque : masque et téléphone portable, ce bidule qui nous rapproche des autres et nous fait (trop souvent) oublier le voisinage. Je fais de même puisque je l’utilise pour faire cette photo…

Boulevard Camille Flamarion

Je fais la queue dans la rue devant la pharmacie. Comme tout le monde… Je n’ai pas mon appareil photo, j’en profite pour tester l’objectif grand angle de mon téléphone portable et ajouter quelques effets sur la photo.

Montée des Accoules

Fin d’après-midi dans le quartier du Panier, il fait froid, pas un chat dans la rue. Appuyé contre un mur, j’admire la perspective et la lumière du soir quand il sort de l’allée et s’immobilise un instant sur le pas de la porte. Il jette un œil à son portable (clic), se tourne dans ma direction et passe près de moi, téléphone à la main.

Canebière

Fin de journée en bas de la Canebière. Ces adolescentes sont très occupées à se montrer des photos sur leurs téléphones. Arrive dans mon dos un jeune type qui passe près d’elles sans s’arrêter. Il leur dit quelque chose que je n’entends pas, se retourne deux pas plus loin, souriant. Les filles semblent sceptiques.

Panier

Bloc-notes

MIdi, deux devant la vieille Charité, personne ou presque dans la rue. Autant je fais souvent des images à la va-vite, autant ce jour là je prends mon temps : je passe, je repasse, je vire, je tourne, je le photographie sous plusieurs angles. Très occupé par son téléphone, il n’a jamais levé la tête.