Canebière

Je rentre chez moi à pied en remontant la Canebière en fin de journée, après la canicule de l’après-midi. C’est là que j’aime le plus Marseille en voyant la diversité des looks, des gens, des tenues. Sans parler des regards ni des petits (à cause du Mistral ?) drapeaux qui pavoisent la plus célèbre avenue de la ville pour le 14 juillet.

Place Daviel

A proximité de l’Hôtel Dieu Intercontinental qu’on aperçoit dans un rayon de soleil qui ne va pas tarder à se coucher. A la recherche d’un brin de fraîcheur après la canicule de l’après-midi, chacun en profite pour prendre l’air. Ou discrètement prendre des photos.

Marseille

Je ne sais plus où j’ai fait cette image (avec mon smartphone) sinon que c’est dans les environs de l’Alcazar. Si quelqu’un reconnaît la rue, prière de me le faire savoir.
Comme souvent, quand je regarde mes photos sur l’écran de l’ordinateur, je découvre que certain(e)s m’ont repéré au moment de la prise de vue, comme cette dame un peu à droite dans l’image.

Rue d’Aix

Dans le cadre du projet Citizen Campus sur l’engagement de jeunes européens, j’accompagne un petit groupe, téléphones portables en mains, pour un défi photographique nommé Générations Marseille : diversité et solidarité.
Objectif : saisir la diversité et la solidarité au fil d’un parcours dans les rues du vieux Marseille. Pas facile, ils ont fait ce qu’ils ont pu. Moi aussi avec cette image saisie à la volée.

Tram

Le matin. Je regarde les gosses d’une classe de primaire installés un peu partout sur les sièges tandis qu’un jeune homme, manifestement écolo, s’apprête à descendre du tram avec un gros sac en pure toile de jute et un joli slogan. Je me demande ce qu’il y a à l’intérieur.