Panier

Au départ de la montée des Accoules se trouve une célèbre boutique marseillaise où l’on peut trouver toutes sortes de produits régionaux, herbes aromatiques et savons en particulier. Même s’il y a souvent foule devant l’entrée, certains ne sont pas du tout intéressés par les productions locales.

Boulevard Longchamp

Manifestation pour le climat dimanche 9 mai 2021 à Marseille, comme partout en France. Le rendez-vous est devant le Palais Longchamp. Je vais au départ de la marche : du soleil, un petit mistral, de la musique, un sourire et une banderole impossible à laisser passer.

Palais Longchamp

J’ai hésité un moment avec cette photo. En montant les marches du Palais Longchamp en fin d’après-midi, j’aperçois cette femme au premier plan et ce type au fond qui bavarde avec quelqu’un masqué par le socle de la statue. La scène me plaît, mais pas le temps de vraiment cadrer, je fais la photo « à l’arrach ». Au final, j’aime bien ce déséquilibre, ces matières, ces postures. Et vous ?…

Canebière

Temps maussade, ciel couvert, lumière grise, il fait froid. Je suis dans le tram à proximité d’une des portes. Quand elle s’ouvre, je me dis que les masques nous gâchent la vue… pardon, la vie.

Marché des Capucins

La statue de la Paix trône en haut du marché des Capucins pour commémorer la paix d’Amiens (1803). Une paix qui qui n’a pas duré. Rénovée en 2018 comme l’ensemble de la place, la sculpture a retrouvé sa blancheur qui elle non plus n’a pas duré. Je n’ai pas réussi à savoir de quoi étaient faites les traces rouges sur sa poitrine. C’est sans doute mieux comme ça.

P2070365.jpg

Cours Lieutaud

En sortant de la rue du marché des Capucins sur le cours Lieutaud où les travaux ne facilitent pas la circulation automobile (même si ça ne se voit pas) et piétonne, je tombe sur cette gamine : joueuse et indifférente au photographe comme au bazar ambiant.

P2070366.jpg

Rue Bernard Dubois

Dans le cadre de la journée des droits des femmes, l’Espace Velten accueille un  plateau télévision participatif, mis en place par Boulègue TV, un média de proximité du troisième arrondissement de Marseille. La femme rousse qui parle dans le micro dévoile son passé de sans-abri devant un public très attentif.

P1980153 copie.JPG

Canebière

Au croisement avec le boulevard Garibaldi, je suis surpris par le nombre de policiers devant le commissariat. D’ordinaire ils sont plutôt à l’intérieur. A première vue pourtant, pas de Gilet Jaune, aucun drapeau rouge ou noir à l’horizon, juste du vert sous le bras d’une jeune femme.

P1980222 copie.JPG

Château Borely

Le Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode est l’un des cinq musées marseillais qui accueillent des œuvres de Sophie Calle à travers un parcours sans début ni fin, une sorte de jeu de pistes en cinq actes. C’était mon quatrième acte. Ici, j’ai attendu que l’homme sur l’écran ouvre les yeux.

P1970838 copie.JPG

Cinq Avenues

C’est le nom du quartier et de ce carrefour qui, comme son nom le laisse supposer, est un lieu plutôt fréquenté. Je rate la tram mais pas l’homme au carton à dessin qui traverse en violent contre-jour. J’aurais dû installer le pare-soleil…

P1950740 copie.JPG

Muséum d’Histoire Naturelle

Dans cette salle du Muséum, Sophie Calle* présente dans les vitrines, parmi les animaux, une sélection de petites annonces de rencontres publiées dans Le Chasseur Français entre 1895 et 2010. Par exemple, années 20 – 30 : « Jeune célibataire robuste, aucune trace de guerre, possédant capital, agriculteur-éleveur, épouserait jeune veuve affable. » Années 40 – 50 : « Inspecteur SNCF épouserait fille agent SNCF sérieuse pouvant fournir références. Aventurières, divorcées, infirmes s’abstenir. » Années 60 – 70 : « Divorcé, 55 ans, sérieux, voiture, économies, épouserait personne sérieuse peu sensuelle ayant logement. » Années 90 – 2000 : « Veuf, 65 ans, partagerait tendre complicité avec femme BCBG, formes généreuses. Tous pays, mais Scandinavie bienvenue. » 2017 (Ce n’est plus dans Le Chasseur Français) : « 5 kms. Jeune homme misogyne fourbe rabat-joie radin alcoolique et dépressif recherche jeune femme lunatique écervelée chiante vénale prétentieuse et dénuée de sens de l’humour pour ennui platitude scènes de ménage et plus si affinités. »

DSC00621 copie.JPG*Sophie Calle expose dans cinq musées marseillais, chacun accueillant une exposition originale. Un parcours comme un jeu de pistes en cinq actes, plein d’humour, de franchise et d’émotion. Pas si courant avec l’art contemporain…

Place Castellane

C’est le chapeau coloré qui m’a fait viser « une des plus belles fontaines de la ville », selon Wikipedia. Au sommet de la colonne trône Marseille. Les statues entourant cette colonne évoquent la Méditerranée et le Rhône à toutes les étapes de son parcours. J’ai lu ailleurs qu’elles représentent les trois cours d’eau de la Provence : La Durance, le Gardon et le Rhône. Je vous laisse soin de découvrir la vérité et de deviner qui porte un gilet jaune en guise de couvre-chef.

p1960149 copie