Musée Regards de Provence

Après une déambulation dans le Panier avec un trio d’étudiants qui étudie tags, graffitis et street art dans Marseille, visite d’une exposition au musée, ouvert juste pour nous. J’apprécie, mais à un moment mon regard gagne le large.

Prado (plage)

On décolle pour une nouvelle saison sur une plage du Prado. Je suis en face de ce jeune type un bon moment : il court de toutes ses forces, descend la pente, décolle sur quatre ou cinq mètres mètres, se pose, attrape sa toile, remonte en haut de la colline et recommence. Une fois, deux fois, dix fois… Tenace l’homme (quasi) volant.

Friche de la Belle de Mai

Ils vivent quand tout est fini / Et meurent sans cérémonie / Ce sont les vieux, nos anciens / Ce sont les deux réunis / Ce qui nous laisse démunis / Le soir quand on se réunit / C’est qu’on a oublié la compagnie des Chibanis

Ils ont des souvenirs si flous / Qu’ils les accrochent avec des clous / Et quand il pleut à verse / Toutes les gouttes les traversent

Ils sont dans les livres d’histoire / Comme l’eau dans une passoire / Comme l’oiseau perdu au gré / Du vent qui veut pas de regret / Ils vont et viennent à la merci / D’un « casse-toi » ou d’un merci

Extrait « Les Chibanis », de Magyd Cherfi, Zebda.

L’exposition « Chibanis la question » vient de se terminer. Superbe, autant par les portraits de Luc Jennepin que par les textes de Magyd Cherfi, Nasser Djemai, Bastien Cazals et bien d’autres. Chibani ou chibania au féminin désigne les personnes âgées dans les pays du Maghreb.

28022020-P2130152.jpg