Vieux Port

De loin, sous l’ombrière, j’aperçois une silhouette faire des sauts périlleux impressionnants. Je m’approche. C’est une jeune fille, une adolescente, elle est seule, elle attend qu’un espace suffisamment grand se libère devant elle et elle se lance dans l’indifférence quasi générale. Étonnante.

Rue Breteuil

Début d’après-midi, j’ai rendez-vous chez le dentiste. Comme j’ai quelques minutes d’avance, je patiente sur le trottoir devant une moto en stationnement. Dans mon dos, un jeune homme qui sort d’un chantier à voir le plâtre sur ses vêtements : après quelques dodelinements de tête, il s’endort malgré le trafic intense de la rue.

Canebière

Je remonte la Canebière derrière ce policier quand déboule du boulevard Garibaldi, d’un pas décidé, ce jeune homme, casque sur les oreilles. Le policier qui porte un masque (élastique derrière son oreille) le prie d’un geste de faire de même. L’a-t-il fait ? je suppose, car j’ai continué mon chemin sans me retourner.

Boulevard Longchamp

Manifestation pour le climat dimanche 9 mai 2021 à Marseille, comme partout en France. Le rendez-vous est devant le Palais Longchamp. Je vais au départ de la marche : du soleil, un petit mistral, de la musique, un sourire et une banderole impossible à laisser passer.

La Pointe Rouge

Limites

Dans le domaine de la photo de rue, je me suis posé quelques limites. Au moins deux : je photographie peu les couples, surtout s’ils sont aisément identifiable, histoire de ne pas semer la zizanie… Et pourtant il y en a de magnifiques.
Seconde règle : j’évite les images avec des protagonistes en situation dévalorisante, humiliante ou simplement ridicule. Il m’arrive parfois d’oublier ce second principe quand la photo me semble drôle. Je sais, ce n’est pas une excuse.
Rien de tout ça avec cette image un peu floue, en contre-jour. Quand je vois arriver ces jeunes filles, la joie de vivre qui se dégage de cette petite bande me touche. Sur ce trottoir, juste au-dessus de la plage de la Pointe Rouge, j’ai le sentiment de croiser un pur moment de joie, peut-être de bonheur. Ce n’est pas si fréquent. Clic !

Canebière

Temps maussade, ciel couvert, lumière grise, il fait froid. Je suis dans le tram à proximité d’une des portes. Quand elle s’ouvre, je me dis que les masques nous gâchent la vue… pardon, la vie.

« Terrasses du Port »

En vadrouille dans le centre commercial, je viens prendre le soleil sur la grande terrasse et contempler la vue sur le Frioul et la Côte Bleue. Ce trio faisait la même chose quelques secondes plus tôt.