Panier

En montant les marches vers la place des 13 coins qui héberge un bar du même nom, rendu célèbre par Jean-claude Izzo dans sa trilogie de polars (Total Khéops, Chourmo et Solea), je découvre cette gamine à la fenêtre de l’immeuble surplombant l’escalier. Elle semble un peu tristounette.

Je crains le pire pour le cadrage sur Facebook ;-( Cliquer sur la photo pour la voir en entier sur le blog.

Panier

Bloc-notes

MIdi, deux devant la vieille Charité, personne ou presque dans la rue. Autant je fais souvent des images à la va-vite, autant ce jour là je prends mon temps : je passe, je repasse, je vire, je tourne, je le photographie sous plusieurs angles. Très occupé par son téléphone, il n’a jamais levé la tête.

Panier

Dada
Je vais être un peu plus bavard que d’habitude et sortir des circonstances dans lesquelles j’ai fait la photo. Ça tombe bien, pour celle-ci, il n’y a pas grand-chose à dire…
La photo de rue, c’est mon dada, comme vous l’avez sans doute remarqué. Un dada déjà ancien mais qui a pris racine à Marseille en 2015 à la suite d’un échange avec ami motard et blogueur qui m’a dit : « Mais Alain, pourquoi ne fais-tu pas un blog pour montrer tes photos ? »
Sitôt dit, sitôt fait, avec quelques mois de retard quand même.
La photo de rue, c’est la base de ma pratique, là où je me sens le plus à l’aise sans l’être vraiment. Je m’expliquerai. Au quotidien, je fais peu de photos de famille (les enfants et petits-enfants sont loin), quelques images de paysage et de rares photos de vacances. En réalité, je balance entre vidéo (avec mes camarades de CinéTravelling), atelier photo hebdomadaire avec une joyeuse bande et photo de rue en solitaire dans Marseille puisque c’est là où je vis et qu’il y a des tas de choses à voir.

A suivre : Voleur