Marseille

Je ne sais plus où j’ai fait cette image (avec mon smartphone) sinon que c’est dans les environs de l’Alcazar. Si quelqu’un reconnaît la rue, prière de me le faire savoir.
Comme souvent, quand je regarde mes photos sur l’écran de l’ordinateur, je découvre que certain(e)s m’ont repéré au moment de la prise de vue, comme cette dame un peu à droite dans l’image.

Rue de la Halle Puget

Debout au milieu de la place près de la halle, je patiente, l’appareil photo à la main. La chaleur est accablante. Les rares passants rasent les murs à la recherche d’un peu d’ombre. Pas l’homme en blanc qui traverse l’espace paisiblement sous le soleil.

Plage de la Pointe Rouge

Ma plage favorite (parce que c’est là où se trouve mon club d’aviron). Avec les chaleurs de ces derniers jours, on se croirait en juillet : les bistrots de plage font le plein de gens du cru.
En passant sur une petite terrasse, le nez en l’air, mais l’appareil photo à la main.

Saint Cyr-Les Lecques

En déambulant sur la promenade au bord de mer, je découvre ce couple plein de couleurs. Je ne réfléchis pas, j’appuie sur le déclencheur. En revanche avant de poster, j’hésite un moment parce que ces deux-là me font penser aux sujets que privilégie le photographe Martin Parr dans « Petite planète » et bien d’autres ouvrages sarcastiques et moqueurs. Ce n’est pas trop mon rayon et pourtant je ne résiste pas au plaisir de vous montrer ces séniors tout en couleur et à l’aise sur leur banc. Nobody’s perfect.