Rue de la Halle Puget

Debout au milieu de la place près de la halle, je patiente, l’appareil photo à la main. La chaleur est accablante. Les rares passants rasent les murs à la recherche d’un peu d’ombre. Pas l’homme en blanc qui traverse l’espace paisiblement sous le soleil.

Rue d’Aix

Dans le cadre du projet Citizen Campus sur l’engagement de jeunes européens, j’accompagne un petit groupe, téléphones portables en mains, pour un défi photographique nommé Générations Marseille : diversité et solidarité.
Objectif : saisir la diversité et la solidarité au fil d’un parcours dans les rues du vieux Marseille. Pas facile, ils ont fait ce qu’ils ont pu. Moi aussi avec cette image saisie à la volée.

Rue Nationale

Déambulation dans les vieux quartiers. Quand je l’aperçois assise sur la devanture et le store du magasin, un livre à la main, un verre (on dirait du jus d’orange quand on zoome) sur une tablette en équilibre précaire, je n’hésite pas. Elle m’a vu faire la photo dans sa direction. Elle sourit.
Je lui demande : « Vous êtes bien installée là-haut, pour bouquiner ? »
– Tout à fait. On fait avec ce qu’on a », précise-t-elle avec un nouveau sourire, puis elle replonge dans son bouquin.
Il y a quand même plein de gens sympathiques dans cette ville.

Métro Bougainville

Face à la station de métro, un mur d’une couleur pas banale. Je suis curieux, j’ai regardé sur Google Map : il était déjà rose lors du passage de la Google car, sauf qu’il était couvert de tags et d’affiches.
Le jeune homme devait m’attendre, il est parti quelques secondes après la photo. La dame aussi 😉

Boulevard Maréchal Foch

Arrêt de tram des Cinq Avenues. J’ai un parapluie dans la main gauche et mon petit appareil photo dans la main droite, à l’abri des gouttes. Je rate la photo du monsieur à l’imperméable trempé (de dos, au centre de l’image) quand il passe près de moi. Mais je profite du moment où la jeune femme au parapluie jette un œil sur une affiche.