Impasse Flammarion

Je descends vers la gare Saint-Charles. Quand une ombre, qui traverse le boulevard Voltaire au pied d’une impasse, me fait de l’œil, je m’arrête et j’attends dans le vent qu’une silhouette s’engage sur le passage piétons. Pas trop longtemps.

Passage de Lorette

Au loin, je l’aperçois, les bras chargés, sur le trottoir de la rue de la République. Quand elle tourne dans le passage que je connais — un couloir sombre, un espace un peu clair et un escalier dans la pénombre, je pique un petit sprint jusqu’à l’entrée pour la photographier dans la faible lumière de cette fin d’après-midi de janvier. De justesse.

Rue de la République

Fin de journée, j’attends le tram à la station République-Dames. Dans mon dos, une boutique très éclairée devant laquelle patiente une femme, sous une pluie fine. Elle attend, immobile, son compagnon entré quelques instants plus tôt. Sûrement pour me laisser faire une photo.

Rue du jardin zoologique

Encore le soir. Pas tard. Il tombe quelques gouttes. Elle sort d’une allée quelques mètres devant moi, ouvre son parapluie et démarre d’un pas si rapide que je peine à rester à bonne distance pour photographier cette silhouette et son joli parapluie.