Panier

Au départ de la montée des Accoules se trouve une célèbre boutique marseillaise où l’on peut trouver toutes sortes de produits régionaux, herbes aromatiques et savons en particulier. Même s’il y a souvent foule devant l’entrée, certains ne sont pas du tout intéressés par les productions locales.

Frioul

Quand le soleil tape fort, les îles du Frioul, belles plages et superbes calanques, sont une destination recherchée. Les navettes en partance du Vieux Port sont prises d’assaut. Assis à la poupe du bateau contre le bastingage, je constate qu’il y a toutes sortes de passagers.

Avenue des Chutes Lavie

Je le vois de loin dans les bras de son maître. Le petit chien m’a aussi repéré, il me suit des yeux tandis que j’approche en douceur, craignant qu’il se mette à aboyer quand je serai trop près à son goût. Eh bien non, il reste coi. Merci le chien.

Promenade Louis Brauquier

Au pied du Mucem mouille un superbe voilier en bois, à moins qu’il ait jeté l’ancre ou simplement stationne. Rayez les mentions inutiles. Sur le pont veille un chien impassible. Assis face à lui sur une bitte d’amarrage, je fais des petits bruits pour qu’il regarde dans ma direction. Il ne bouge pas d’un poil, les babines posées sur le bastingage.

Rue Saint-Ferréol

Je descends la Canebière quand j’aperçois le chien de dos au premier plan, posté au coin de la rue Saint-Ferréol. En avançant, je découvre qu’il n’est pas seul. Je fais la photo en marchant, sans m’arrêter, sans regarder en direction du Centre Bourse au fond de l’image.

Prado

Je gare ma moto à coté du scooter de ce couple au moment où la jeune femme revêt son chien d’une combinaison qui laisse sortir les pattes. Il se laisse faire. Quand elle lui pose sur le museau une paire de lunettes de soleil et qu’il ne bronche pas, j’engage la conversation, m’inquiétant du froid qu’il fait ce dimanche, malgré le soleil : « Aucune inquiétude, Olaf adore faire du scooter, il préfère ça à la balade. » me dit-elle. Si elle le dit…

Cours Lieutaud

En sortant de la rue du marché des Capucins sur le cours Lieutaud où les travaux ne facilitent pas la circulation automobile (même si ça ne se voit pas) et piétonne, je tombe sur cette gamine : joueuse et indifférente au photographe comme au bazar ambiant.

P2070366.jpg

Marseilleveyre

Quand je croise ces randonneurs à l’arrivée dans la calanque de Marseilleveyre, je me retourne doucement pour photographier le chien qui devine (sent ?) ma présence. Il tourne la tête et me jette ce regard. Je m’attendais à ce qu’il aboie. Rien, juste ce coup d’œil presque humain (en gros plan c’est manifeste). Le petit chien entre ses pattes ne m’a pas calculé (j’adore cette expression).

P2060677

Cours Julien

Lumière blafarde de fin d’après-midi d’hiver quand je traverse le cours Julien en direction de la désormais tristement célèbre rue d’Aubagne. Sur le cours, je croise ce chien veillant de très près sur la canette de son maître. Le haut de la rue d’Aubagne est toujours inaccessible aux piétons et véhicules.

P1950635n&b copie.JPG

Major

Contrairement aux apparences, ces deux adorables toutous s’amusent comme des fous avec un solide petit sac rouge qu’ils se disputent sous les yeux attendris de leurs maîtresses. Quand je passe à proximité des molosses, après avoir fait cette photo, ils s’immobilisent d’un coup et me suivent du regard. Je n’ai pas traîné.

P1730490.JPG