Plage du Prado

Un matin de février venté. Trois jours que ça dure. Sur les plages, quelques joggeurs, des téméraires qui longent la mer, pas trop près du bord pour éviter les embruns, un baigneur qui fait un aller retour si rapide dans l’eau que j’ai raté la photo, un gymnaste. Et des travailleurs dans le vent.

Boulevard Camille Flammarion

Comme disait un certain Jean-Luc, s’interrogeant pendant le montage de son film : « ce n’est pas une image juste, c’est juste une image. » Cette jeune femme ne se préserve pas de mon objectif qu’elle n’a même pas remarqué. Elle protège ses yeux du vent, une rafale qui me pousse dans le dos et fait s’envoler la poussière. Les apparences sont trompeuses.

Prado (plages)

Malgré le mistral glacial (pléonasme) de cette fin novembre, je ne suis pas le seul à arpenter les plages, tel le surfeur confirmé, à la recherche de « la vague ». Je n’ai pas eu la patience de mon collègue, assis sur une rocher, qui n’a pas quitté une seconde le viseur de son appareil photo. J’espère qu’il l’a eue !

Saint Cyr-Les Lecques

Dimanche ensoleillé, allongé sur une chaise longue, gracieusement mise à disposition par la mairie de Saint-Cyr sur mer, j’attends qu’il se passe quelque chose… Malgré le vent violent cette jeune femme reste plongée dans ses mots fléchés. Seule l’arrivée de sa fille sur sa trottinette lui fait lever la tête d’un coup. Clic !