Palais Longchamp

Fin d’après-midi venté dans les escaliers du parc. J’entends une belle musique qui se répercute sous les voutes de pierre comme si c’était un petit orchestre. Il est seul, sympathique, portable sur le genou, je suppose, pour suivre la partition. Je lève le pouce pour dire mon plaisir et l’appareil photo pour obtenir son accord. Il répond d’un clin d’œil.