Samena

J’ai garé la moto au bout du chemin dans la calanque. Je pars à pied sur le sentier et je m’engage sur les rochers au-dessus de la mer. Je m’approche du bord de l’eau, prêt à descendre jusqu’au rivage. Mais il est là, tranquille, posé, peut-être endormi. Je fais demi-tour sur la pointe des pieds. Il y a des moments où il ne faut pas déranger.

P1560580

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s